pinterest-logo-white

Chronique d’un créatif à l’effet Pinterest

Hello les Internautes et bienvenue aux nouveaux créatifs sur notre magazine entièrement dédié au Do it Yourself. Avec tout ce que cela apporte, le DIY est un excellent environnement pour parler de créativité et de développement personnel. C’est pourquoi aujourd’hui j’ai eu envie de vous parler de l’effet Pinterest.

C’est curieux, mais en grandissant ma créativité s’est doucement dissipée, vite remplacée par des idées plus terre à terre issues d’un pessimisme ambiant. Lorsque nous étions petit, nous ne connaissions ni clichés, ni stigmatisation et nous avions un droit infini au rêve. C’était la période de l’innocence. Tenez, quand j’avais 5 ans, je rêvais d’être astronaute, à 10 ans, boulanger et après ? Après mon baccalauréat, on m’a dit qu’il y avait de la place en banque, alors j’y ai fait un petit tour tout en m’éloignant de mes rêves. Si je devais faire un raccourci, on pourrait aisément dire que la créativité se perd en grandissant. Et pourtant, il en est tout autre et je vais vous expliquer pourquoi.

La créativité est un stimuli plus ou moins persistant selon votre tempérament. Certaines personnes se disent plus « visuelles », d’autres sont plus « auditives ». Ce que l’on oublie trop souvent d’expliquer, c’est que nous ne sommes ni complètement l’un ni totalement l’autre, nous sommes tout à la fois. L’échelle est « mouvante » car elle évolue en fonction de nos envies, notre parcours, notre éducation, notre entourage et nos convictions.

De l’initiation à la créativité

La créativité est aussi une question de volonté et d’initiation. Si pour faire 1000 km, il faut déjà faire un pas c’est bien qu’il y a un début au parcours initiatique qui vous attend ! Sans exagérer, vous remarquerez rapidement qu’à chacune de vos initiations durant toute votre vie, vous vous êtes fait violence, pour aller à la rencontre de vos premiers amis à la rentrée scolaire, pour commencer à apprendre une langue étrangère, lorsque vous avez goûté votre premier plat exotique méconnu jusqu’alors… Alors pourquoi se conforter dans l’idée que la créativité est un art réservé à certains ?

Découvrir le Pinterest de Radio HDR Magazine

J’aime Pinterest autant que je déteste !

Si ça peut vous rassurer, je ne fais pas une crise de schizophrénie passagère. Pinterest est l’ultime ressource pour créatifs et deviendrait presque une bible pour quiconque s’y penche sérieusement et rigoureusement. Cette vaste base d’images n’a d’égal que sa grandeur, c’est une véritable mine d’or pour qui souhaite trouver des idées à la pelle ! Je dois bien le reconnaître Pinterest est un lieu vénéré par beaucoup et ce n’est pas sans raisons. « Punaise quel succès ! » ont titré les grands journaux après une levée de fond record de 37,5 millions de dollars… Cette indécence pourrait en faire pâlir plus d’un mais, je pense que derrière cela il y a des raisons valables quant à l’intérêt croissant des internautes pour ce service atypique.

Le principe : punaiser (to pin, en anglais) des photos glanées au fil des surfs et les épingler sur un tableau virtuel, un peu à la manière des magnets sur un réfrigérateur des années 1950. Vingt millions d’utilisateurs ont ouvert un espace sur Pinterest où, le plus souvent, le pittoresque côtoie l’anecdotique, loin des averses de tweets et des statuts nombrilistes d’un Facebook. Ben Silbermann et Paul Sciarra, deux jeunes « anciens » de Google et de Facebook, sont à l’origine de cette découverte d’entomologiste, qui depuis deux ans passionne les internautes. Surtout les femmes d’ailleurs, qui représentent plus de 70 % des utilisateurs, selon le service de ciblage publicitaire Google Ad Planner.

Ce qui fera de vous une personne créative tient dans la capacité à s’intéresser à son environnement et ce qui le compose. Adopter un point de vue différent pour appliquer un angle d’attaque inédit fait déjà de vous quelqu’un de créatif. Le principal problème de Pinterest tient dans sa capacité à formater les masses, c’est à dire qu’une idée populaire fera facilement le tour du monde et telle une onde de choc, elle deviendra une idée de référence que beaucoup appliqueront sans même imaginer un moyen différent de concevoir l’objet en question. C’est pourquoi, Pinterest doit vous aider à trouver de l’inspiration, des orientations vers lesquelles vous pourrez vous diriger, sans quoi votre créativité relèvera de la dépendance à celle des autres.

Savoir échouer est un art empirique

Savoir échouer est un art à part entière qui mérite d’être reconnu à sa juste valeur, tout comme les mathématiques, alors que les 2 systèmes reposent sur des méthodes empiriques. Le succès créatif provient de la persévérance pour accomplir et obtenir ce que l’on souhaite profondément. Échouer permet de faire le tri et d’évacuer les méthodes faillibles pour ne garder que ce qui marche. C’est un peu comme le casino, on essaie et on persévère jusqu’à obtenir les trois 7 (jackpot). C’est un passage essentiel dans l’apprentissage à la condition suivante : l’échec n’est pas quelque chose de personnel. Les personnes qui essayent échouent et celles qui sont vraiment douées, échouent la plupart du temps. L’échec permet autant de se découvrir que de découvrir des chemins jusqu’alors inconnus. Notez qu’avec le principe de Sérendipité, vous n’êtes pas à l’abri de faire une découverte remarquable en échouant, c’est comme ça que le fonctionnement du micro-onde a été découvert !

Aujourd’hui, je suis enfin redevenu créatif. Et vous ?

Vous aimez ? Partagez-le ! Ca nous aide beaucoup 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *